Rechercher

Exercice d'vacuation inondation

Samedi 25 septembre, vers 8h30, un fax tombe à la mairie Alerte orange: "les services hydrologiques prévoient une crue significative" sur le tronçon dans les 24 heures.
C'est le départ de l'exercice d'alerte inondation organisé par les services de la préfecture.
En l'absence du maire, les adjoints réunis à la mairie, organisent l'intervention.
Ils sortent alors précipitamment le "Plan Communal de Sauvegarde" tout fraichement rédigé et validé.
Compte tenu des risques annoncés, il est décidé d'ouvrir immédiatement la Cellule de Crise Communale.
Conformément au PCS, chacun a son rôle bien défini:

 

La Cellule Communale de Crise:


- Francis Ladrech et Pierre Tieulié, chargés du pilotage des opérations sur la commune, rendent compte aux autorités des mesures prises et de l'avancement des opérations. Un espace "accueil hébergement" est préparé à la salle des fêtes de Flagnac.

 

L'alerte de la population


- Christian Espinasse et Roger Albouy, munis des différentes fiches actions prévues au PCS et équipés de talkies walkies se rendent immédiatement à Lacombe. A chaque maison, dans un premier temps, les habitants surpris et incrédules par la situation exposée, ont par la suite compris l'utilité de l'exercice et se sont attachés à "jouer" les conditions d'une évacuation fictive en écoutant attentivement les élus:
- niveau du Lot actuel et prévision,
- rassurer et réconforter la population,
- rappeler ce qu'ils doivent faire (effets personnels, papiers, médicaments, couper l'alimentation électrique,...)
- indiquer le point de rassemblement (salle des fêtes à Flagnac) ainsi que l'itinéraire à emprunter (routes barrées),
- inciter les sinistrés à être solidaires et à assister leurs voisins en cas de besoin,
- indiquer les mesures prises par la mairie (mise en place d'un accueil et recherche d'hébergement possible,...),
En plus des maisons occupées, chaque maison inhabitée a été examinée et a fait l'objet de demandes de renseignements aux voisins pour identifier d'éventuels occupants.
La méthode du "porte à porte" permet ainsi de recenser très précisément le nombre de personnes évacuées ainsi que celles nécessitant un hébergement ou une assistance pour l'évacuation.
Ces informations régulièrement transmises à la mairie, permettaient d'organiser l'accueil, l'hébergement ou les assistances nécessaires médicalisées ou non.

Pendant ce temps, à la cellule de crise on s'active à:
- organiser la cellule d'accueil,
- alerter le gestionnaire du camping pour préparer l'évacuation,
- alerter l'établissement Destruel-Bouygues de Limoux afin qu'il prenne immédiatement les dispositions techniques pour son unité de production,
- faire intervenir les employés communaux:
* fermeture des routes,
* mesures techniques pour la station d'épuration,
* assister les sinistrés,

* rendre compte des mesures prises et de l'évolution de la situation sur la commune au Centre Opérationnel Départemental installé à la Préfecture.

10h00, nouveau message, aggravation du niveau des eaux (9.80 m à Entraygues), La quasi totalité de la population est alertée et est en cours d'évacuation.
10h30: fin de l'exercice.

Remerciements:


Remercions chaleureusement tous les habitants qui ont participé activement à cet exercice d'évacuation.
Il s'agissait aujourd'hui d'un exercice.....,  
Peut-être un jour ce ne sera plus un exercice, alors ensemble, apprenons à réagir rapidement et solidairement............

Accueil Nous Contacter Accès Réservé Plan du Site